Cours numéro 1: Introductio au cours de l'année

Aller en bas

Cours numéro 1: Introductio au cours de l'année

Message  Ianif Isoskif le Ven 29 Jan - 12:21

Je n'avais pas dormi de la nuit. Le stress grandissait au fur et à mesure que les minutes s'écoulaient. Dans ma chambre le noir était pourtant complet. Ce facteur aurait dû m'aider à m'endormir. Mais non c'était comme ci une grande lumière éblouissante traversait la pièce m'empêchait de sombrer dans un sommeil profond dont je ne serai réveillé que difficilement par les bips lents et stridents d'un réveil posé presque juste à côté de ma tête. Une boule dans mon ventre me tiraillait l'estomac et les intestins au point que je n'avais plus la force de rien avaler. Je me répétais inlassablement que tout allait bien se passer, que ce n'était pire qu'une entrée de match de quidditch. Les élèves seraient surement très gentils et je n'aurais pas de problèmes avec eux. J'arriverai dans la classe avec l'air très détendu. Je leur dirai bonjour et je me présenterai tout en présentant ce que nous allions accomplir tout au long de l'année. Puis je leur enseignerai ce que je savais. J'essayerai de les écouter le plus possible car moi aussi j'avais été élève et je me souvenais que dans certaines matières... Il ne valait mieux pas que je revienne sur ce passage incertain de ma vie. J'avais l'air fin près. Grâce à la faible lueur perçant mes rideaux je pouvais apercevoir toutes mes notes de cours sur lesquels j'avais bossé comme un dingue pour être sur que je donnerai une bonne première impression à mes élèves. Alors pourquoi m'inquiétais-je inutilement ?

Peut-être parce que j'avais l'impression de passer une sorte d'examen. Oui après tout pourquoi pas ? Les élèves et les autres professeurs étaient juges de ce que j'allais apporter comme connaissance aux uns et de mes capacités d'enseignant pour les autres. Si j'échouais se serait la pire des choses qui pouvaient m'arriver. Enfin peut-être pas pire que mon accident au quidditch... Mais la pression était trop forte en cette nuit de veille de rentrée. Les secondes paraissaient des minutes et les minutes s'écoulaient comme des heures. Le sablier du temps avait été dérégler pour que je puisse sentir jusqu'à la plus petite microseconde passée. Ma cage thoracique était oppressée par un poids invisible que je ne pouvais enlever. Je jetais un coup d'œil à mon réveil: il était deux heures et demie du matin. Je décidais donc d'arrêter de lutter et de laisser mes pensées dérivées à leur convenance. Ce qui marcha plutôt bien puisque je ne sais pas vers quelle heure, je sombrai dans un sommeil, léger certes, mais un sommeil tout de même.

Je me réveillai quelques minutes seulement avant que le réveil ne sonne. je ne devais pas avoir dormi beaucoup d'heures car je n'avais pas du tout l'impression d'être reposé. Mais l'adrénaline qui avait baissé pendant mon inconscience revenait au fur et à mesure que je reprenais mes marques. Il y avait un avantage à cela, au moins je ne sentirai pas le manque de sommeil dû à cette longue nuit pendant la journée. J'enlevais l'alarme qui allait se déclencher sous peu et je me levais. Je n'avais pas encore décoré ma chambre de professeur. Je la trouvais un peu trop soft. Il faudrait que j'aille faire des courses ce week-end si j'en avais le temps. Je me dirigeai vers la salle de bain et pris une bonne douche afin de chasser les traces de fatigue extérieur et pour être présentable devant mes tous nouveaux et tous beaux élèves. Mon corps était encore athlétique, moins qu'avant, mais je m'entraînais toujours par envie, par passion. Mes abdominaux se dessinaient sur mon ventre. j'en dessinais le contour avec mon index. Oulah, il était grand temps que je sorte et que j'enfile ma cape de professeur. Un rapide séchage de corps et de cheveux et se fût fait.

Je sortais de ma chambre et allais dans la salle à manger. Il y avait déjà beaucoup de monde. Les élèves étaient sur les tables selon leur années, du moins je le supposais. Ils avaient tous une mine reposée faisant penser qu'ils avaient dû passer un très bon été. J'espérais que la reprise des cours ne serait pas trop dur pour eux. J'avais été adolescent et je savais ce que c'était de devoir se lever tous les matins pour voir toujours les mêmes professeurs qui pour certains des miens étaient je dois le dire très rébarbatifs! Je m'avançais donc vers la table des professeurs. J'essayais le plus possible de passer inaperçu pour faire comme une sorte de surprise à mes élèves. Ils ne sauraient pas à quoi je ressemble jusqu'au moment de me voir, se serait plus attrayant ainsi. Je réussis plutôt bien mon tour de passe-passe et je m'assis tranquillement à la table réservée aux "professeurs". Il y avait tellement de bonnes choses que je ne savais plus où donner de la tête. Finalement je me décidais pour un gâteau au chocolat, mon péché mignon, que j'engloutis avec un bol de lait, au chocolat lui aussi. Je sais que ça peut faire presque "gamin" mais je n'aimais pas tellement le café, le thé n'en parlons même pas. Alors que le lait au chocolat ... Enfin bref, une fois mon déjeuner engloutit je me rendis compte que j'avais oublié mes notes de cours sur mon bureau.

Le stress fût à ce moment à son apothéose et je courus à la vitesse de la lumière pour aller les chercher. j'arrivais dans ma chambre et je les vis. Ouffff! En vérité je n'en avais pas tant besoin que ça mais elles avaient le don de me rassurer. Au cas où j'aurais un trou noir. je redescendis pour aller vers ma salle de ours cette fois-ci un peu moins vite car à courir et me dépêcher ainsi j'avais pris une avance assez conséquente sur les élèves. De loin j'aperçus le professeur Milassi qui se rendait elle aussi apparemment dans sa salle de classe. j'aurais aimé lui parler mais elle ne me vit pas et nous n'aurions pas eu le temps de parler. J'entendis soudain les premiers élèves arrivés derrière moi. Je me mis donc de nouveau à courir pour arriver avant eux et ainsi leur ouvrir la porte. Je laissais la porte de la classe ouverte pour qu'ils rentrent au fur et à mesure de leurs arrivés et ainsi les voir par petit groupe et mieux mémoriser leurs visage. Moi je m'assis sur mon bureau avec un air assez décontracté un peu forcé je dois dire vu le rythme auquel mon cœur battait. Une fois que la classe fût au complet je commençais mon petit discours.


-Bonjour à tous. Je vous en pris installez-vous comme vous le désirez pour ce cours. On verra plus tard si il y a besoin de déplacer des gens. Je suis donc le professeur Ianif Isoskif et je serai votre professeur de Défense magique durant toute cette année. Au fur et à mesure des cours nous apprendrons à nous connaître mutuellement et j'espère sincèrement que nous nous entendrons bien. Mon travail va consister à vous apprendre comment vous défendre contre la magie, le plus souvent noire. Apportez juste des feuilles, des plumes, et vos baguettes pour mon cours. Si j'ai besoin du manuel je vous le ferai savoir avant le cours où nous l'utiliserons. Si vous avez un quelconque problème que se soit dans ma matière, dans une autre ou un problème personnel n'hésitez jamais à venir me voir ma porte vous sera toujours ouverte. Je crois que pour me présentez j'ai tout dit. Vous avez des questions?

Bon je commençais plutôt bien. Allez Ianif tu peux le faire!


NB: je vous demande donc de répondre à la suite de ce post. S'il vous plaît je vous demande de suivre les règles d'écriture imposées par le forum. Si vous débutez en rp et que vous avez du mal à construire votre post envoyez moi un mp et nous nous en occuperons ensemble. Si vous avez besoin de plus de détails contactez moi aussi par mp ou allez dans mon bureau. Et surtout, éclatez-vous!
[Terminé]


Dernière édition par Ianif Isoskif le Sam 13 Fév - 18:08, édité 1 fois

_________________
avatar
Ianif Isoskif
Professeur de Défense Magique
Professeur de Défense Magique

Messages : 14
Date d'inscription : 20/12/2009
Age : 39

Fiche de Sorcier
Âme soeur:
Ami(e)s:
Argent: 10 000 pièces d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours numéro 1: Introductio au cours de l'année

Message  Ryan Flyers le Sam 6 Fév - 19:49

**Géomythologie était maintenant terminé et c'était la pause. Professeur Lasors semblait être un chouette personnage, bien qu'il soit un peu vieux. Pour ma pause, je pris place sur un banc, et je me surpris a feuilleter le manuel de Géomythologie. OUfff ! Cette école avait déjà un trop grand influence sur moi. Il fallait maintenant chercher le local de défense magique. Cette matière ne pouvait qu'être intéressante. Probablement beaucoup de pratique, et peu de théorie. J'arrivai juste un peu avant la cloche. Quelque chose comme une ou deux minutes avant celle-ci. Un homme se tenait en avant. Il était jeune. Enfin quelqu'un qui ne fait pas partie du troisième, voir même du quatrième âge ! J'étais rassuré. Ce dernier n'attendit pas dix minutes après la cloche pour prendre la parole. Tout le monde l'écoutait passionnément.**

- Bonjour à tous. Je vous en pris installez-vous comme vous le désirez pour ce cours. On verra plus tard si il y a besoin de déplacer des gens. Je suis donc le professeur Ianif Isoskif et je serai votre professeur de Défense magique durant toute cette année. Au fur et à mesure des cours nous apprendrons à nous connaître mutuellement et j'espère sincèrement que nous nous entendrons bien. Mon travail va consister à vous apprendre comment vous défendre contre la magie, le plus souvent noire. Apportez juste des feuilles, des plumes, et vos baguettes pour mon cours. Si j'ai besoin du manuel je vous le ferai savoir avant le cours où nous l'utiliserons. Si vous avez un quelconque problème que se soit dans ma matière, dans une autre ou un problème personnel n'hésitez jamais à venir me voir ma porte vous sera toujours ouverte. Je crois que pour me présentez j'ai tout dit. Vous avez des questions?

**J'avais encore une question. Je levai la main sans attendre que le professeur m'autorisa à prendre la parole.**

- Ferons-nous plus de pratique que de théorie ?

**J'attendis que le professeur me réponde ! Enfin un cours où on ne me demanda pas de me présenter. Un vrai cours comme il se devait d'être. J'adorais déjà déjà le professeur.**
avatar
Ryan Flyers
Élève de 1ère année
Élève de 1ère année

Messages : 34
Date d'inscription : 06/02/2010

Fiche de Sorcier
Âme soeur:
Ami(e)s:
Argent: 24 pièces d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours numéro 1: Introductio au cours de l'année

Message  Ianif Isoskif le Sam 13 Fév - 18:33

[je m'excuse d'avance de ce post]

Je n'avais pas toujours été professeur de défense magique, bien loin de là. Cette matière était la deuxième que je pratiquais, mais la première que j'enseignais. Non évidemment au départ, j'étais un joueur de quidditch. J'avais été repéré assez jeune alors que j'étais encore dans une école de magie. Mais j'avais refusé de quitter l'école, mes amis, et ma petite amie de l'époque, pour jouer en jeune professionnel. J'avais préféré rester dans mon équipe et terminer mes études pour être sûr d'avoir un solide diplôme et ainsi au cas où avoir une autre voie vers laquelle m'orienter si tout ne se déroulait pas aussi bien que je l'avais prévu.

A l'époque, j'étais un jeune homme assez rêveur ayant de l'ambition mais juste ce qu'il fallait pour que je ne sois pas considéré comme un rebelle ou un égocentrique. De part mon post au sein de l'équipe de vol j'étais connu dans toute l'école, un "populaire" comme les jeunes que nous étions appelait ça. D'ailleurs ça s'appelle toujours comme ça et je ne vois pas pourquoi je parle au passé puisque je suis toujours quand même assez jeune, la toute jeune trentaine, on ne va pas me considérer comme un vieux. J'avais de très bons amis. Ils étaient tous plus super à mes yeux les uns que les autres. Nous pouvions toujours compter les uns sur les autres. Nous étions une bande soudé toujours ensemble. Rempli de la jeunesse et des rêves que celle ci apportent nous croyions en tout et surtout en notre avenir. Rien ne pouvait nous briser. Et puis il y avait cette fille, cette femme, elle, ...

Quand je voyais mes élèves s'approcher, me dire bonjour, et s'asseoir, j'étais nostalgique de ce temps. En eux, je me revoyais dans cette époque infantile, pleine d'innocence, mais surtout révolue. je ne pouvais la faire renaître et la faire revivre. c'est peut-être pour ça que j'étais devenu professeur une fois que ma carrière fut compromise. Oui, je voulais revivre d'une certaine manière, ce que j'avais perdu et ce qui me manquait tant. Avec la vie que j'avais eu je n'avais pas lié de vrais liens d'amitié aussi fort que ceux que j'avais pu avoir. Et ça m'avait malheureusement manqué. Certes j'avais été très bons amis avec les différents membres de l'équipe, avec des gens que je rencontrais dans la rue et avec qui par la suite j'avais discuté et avait eu des affinités. Mais aucun lien fusionnel de ce type que nous rencontrons une fois et qui, quand on l'a perdu, on se demande toujours si il reviendra un jour. Et malgré nous on le cherche. Et quoi de mieux que de retourner à la source, la où fut créer le premier lien fusionnel, pour en retrouver un autre tout aussi beau ?

j'attendis environ une dizaine de minutes après la sonnerie pour commencer à parler et à faire mon petit spitch mi retenu par coeur par rapport à ce que j'avais pensé la veille, mi improvisé. Les élèves avaient l'air tous de m'écouter avec plus ou moins d'attention selon les personnes. je n'avais aucune envie de faire l'appel comme la plupart des professeurs faisaient. j'avais une liste certes mais elle était avec leur photo. Et je savais que si ils ne disaient pas leurs prénoms eux-mêmes je n'allais jamais les retenir. Et puis je me souvenais à quel point les questions étaient incessantes en chaque début d'année et combien moi-même cela m'énervait que tous les professeurs nous demande à chaque fois la même chose. Aussi je déclarais tout ce que j'avais à dire et demandais si il y avait des questions dans l'assemblé. Un jeune garçon leva la main mais prit la parole sans que je l'invitai ce qui me fit sourire.


- Ferons-nous plus de pratique que de théorie ?

C'était une question très pertinente et sûrement la plus intéressante de toute puisque les élèves aimaient l'action et que ma matière était censée leur en donner. j'espérais qu'ils ne s'ennuieraient pas trop pendant les cours de théorie. mais je voyais que ceux-ci devenait trop barbant j'aviserai et improviserai au fur et à mesure. Mais ça je n'allais pas le dire à mes élèves de peur qu'ils aillent le répéter à la direction.

-C'est une question très intéressante. Nous ferons plus de pratique que de théorie mais il y aura quand même de la théorie car je devrai vous apprendre quelques règles pour qu'aucun accident ne survienne. Ce serait idiot que dès le début de l'année vos cheveux prennent feu à cause d'un sort mal lancé par quelqu'un.

Oulah j'avais essayé d'être drôle c'était dangereux ça dis donc. Si ça ne marchait pas j'allais passer pour une professeur qui se voulait jeune de par son physique mais qui dans ses blagues étaient pires que des personnes disant des blagues d'il y a cinquante ans. Aussi je souriais en essayant de prendre un air faussement dégagé. Mon coeur battait à cent à l'heure. Pour le moment ça avait l'air de bien se passer.

-Mais la prochaine fois avant de prendre la parole donnez moi vos prénoms ainsi je les retiendrai plus facilement. Et Justement je venais à cette partie des choses. Au cours de cette année je vous enseignerai des sorts de différentes puissances pour vous protéger comme pour attaquer. je vous enseignerai aussi les règles des duels de sorciers. Il y aura de la théorie bien sûr car sans règle vous pourriez gravement vous blesser mais il y aura beaucoup de pratique. Si vous aurez des questions il ne faudra pas hésiter à me les poser vous êtes là pour apprendre. Mais vous, dîtes moi, qu'attendez-vous que je vous apprenne cette année? Vos idées m'intéressent.


Ainsi pourrais-je adapter mes cours un peu selon leurs envies...

[terminé]

_________________
avatar
Ianif Isoskif
Professeur de Défense Magique
Professeur de Défense Magique

Messages : 14
Date d'inscription : 20/12/2009
Age : 39

Fiche de Sorcier
Âme soeur:
Ami(e)s:
Argent: 10 000 pièces d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours numéro 1: Introductio au cours de l'année

Message  Ianif Isoskif le Mer 17 Fév - 13:17

]Partie 3 & 4 du cours postées dès maintenant en raison de mon absence durant les vacances.
Je vous autorise évidemment à répondre à cette partie vu que j'ai une semaine d'avance.]

Pas besoin d'en faire plus pour le moment. Les élèves étaient assez réceptifs à ce que je leur disais ce que j'appréciais énormément de leur part. je n'allais pas leur avouer que c'était mon tout premier cours et leur demander si je paraissais bien à leurs yeux. Je passerais pour quoi ? Un professeur qui a besoin qu'on le rassure. Et je savais très bien ce qui se passait dans la tête d'un élève à qui un professeur demandait un conseil ou un point de vue par rapport à ce qu'il avait fait. Un élève penserait donc que pour lui, l'avis de ses élèves comptent, et beaucoup. Et dans la continuité de son raisonnement, il se dirait donc que son professeur est faible et que les remarques qu'il pourrait lui faire, l'affecteront. Et il peut ainsi avoir un moyen de pression et mettre, veuillez m'excuser de la familiarité de l'expression, un bordel pas possible dans la classe de ce professeurs. On peut faire tellement avec un peu de finesse psychologique.


En cours

[Si ce post n'est pas terminé vendredi. j'aimerai qu'aucun professeur ne s'occupe de mon cours. Mais si vraiment il faut que quelqu'un me remplace ba j'accepterai et je m'occuperai de modifications si nécessaire à mon retour]

_________________
avatar
Ianif Isoskif
Professeur de Défense Magique
Professeur de Défense Magique

Messages : 14
Date d'inscription : 20/12/2009
Age : 39

Fiche de Sorcier
Âme soeur:
Ami(e)s:
Argent: 10 000 pièces d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cours numéro 1: Introductio au cours de l'année

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum