Le banquet du début d'année

Aller en bas

Le banquet du début d'année

Message  Érick Mira le Lun 30 Nov - 22:45

**Les cloches de 19 heures sonnèrent. Les deux grandes portes de chêne de la salle à manger se refermèrent. Surpris, tous les élèves se turent. Érick Mira se leva de son siège à la table des professeurs et se dirigea vers un lutrin de marbre. Il s’éclaircit la gorge, prononça une formule que personne ne put comprendre, puis il parla. Sa voix était très audible, même au fond de la salle.**

- Bonjour à tous, très chers étudiants et étudiantes de Vivet Doré! Premièrement, je voudrais souhaiter la bienvenue à tous les nouveaux étudiants de l’école qui sont venus de partout dans le monde afin d’étendre leurs connaissances et de parfaire leur éducation magique. Maintenant, laissez-moi me présenter. Je suis Érick Mira, le grand directeur de l’école de magie Vivet Doré. Je n’enseigne point de matière dans ce château, mais j’y travaille fort. N’hésitez jamais à venir me voir dans mon bureau au premier étage si vous avez le moindre problème ou bien une idée quelconque afin d’améliorer les lieux. À la droite de mon siège, c’est Leif Érickson et à la gauche de ma chaise, c’est Etna Millassi. Tous deux sont directeurs adjoints dans cette école. Ils auront amplement la chance de se présenter dans leur salle de classe respective.

**Érick fit une courte pause. Il but une gorgée d’eau. Il regarda la foule qui s’étendait devant lui, puis il reprit son discours.**

- Dans cette école, je compte sur chacun de vous pour respecter toutes les règles de cette école. Si elles sont là, ce n’est pas sans raison. Chacune de ces règles est là afin de vous aider à vous sentir au château de Vivet Doré comme chez vous. Elles aideront aussi votre réussite académique. Si vous violez une de ces règles, un professeur ou un membre de la direction vous punira. Ne contestez jamais une punition… Ensuite, au premier étage, il y a de grands babillards. Consultez-les régulièrement si vous voulez être au courant de la vie étudiante de l’école. Je ne devrais pas avoir à le mentionner, mais certains lieux de l’école ne sont pas destinés à la visite d’élèves intrépides. Restez dans les lieux où vous avez à faire, et vous vous éviterez bien des problèmes. Professeur Bouquin est le responsable du village de Vivet Doré. Il est aussi le mage de l’école. Il me demande de vous rappeler que, au village, le vol et le vandalisme sont interdits. Chaque année, des élèves sont suspendus pour des actes criminels. Ne vous y risquez pas… Fin de la partie sur la réglementation.

**Des élèves applaudirent. Maintenant, passons à la partie académique.**

- Les professeurs vous offriront des cours plus intéressants les uns que les autres. Participez-y en grands nombres. Si vous éprouvez certaines difficultés, ne vous gênez pas à demander de rencontrer un professeur dans son bureau. La bibliothèque contient une multitude d’ouvrages essentiels à votre réussite. Une petite visite de temps à autre ne vous tuera guère! Vous avez tous, élèves ici présents, un niveau académique commençant à la première année et finissant à la cinquième année. Respectez votre dortoir.

**Professeur Mira fit une pause. D’un coup de baguette, sa coupe dorée vola à lui. Il ne but pas.**

- C’est assez pour ce soir. J’entends presque vos estomacs gargouillés. (Les coupes de tous les étudiants se remplirent de boissons non alcoolisées). Portons un toast à la nouvelle année qui commence à Vivet Doré et mangeons en l’honneur de tous nos merveilleux professeurs.

**Une foule de coupe dorée se leva. Des rires, des cris et des applaudissements se firent entendre. Les assiettes au centre des tables se remplirent de nourritures aux odeurs alléchantes. Et c’est sur cette note des plus joyeuse que la nouvelle année se leva sur Vivet Doré. Un nouveau Soleil qu’amenait un nouveau jour qui n’était pas sur le point de se terminer.**


---> (Maintenant, c’est à ton tour de te présenter un peu. À l’aide d’un message écrit sur la forme RPG (les règles sont présentées dans la zone règlements et tu as un merveilleux exemple juste sous tes yeux.), tu dois te présenter en avant de tout le monde.

_________________
avatar
Érick Mira
Directeur de Vivet Doré et responsable des 1ères années
Directeur de Vivet Doré et responsable des 1ères années

Messages : 74
Date d'inscription : 12/10/2009
Age : 24
Localisation : Dans mon bureau...Probablement !! Sinon, cherchez moi dans un des nombreux passages secrets de l'école !

Fiche de Sorcier
Âme soeur: Hélas ! Il ne l'a toujours pas rencontrée !
Ami(e)s: Les professeurs font partis de son cercle d'ami !
Argent: 10 000 pièces d'or

Voir le profil de l'utilisateur http://vivet-dore.superforum.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le banquet du début d'année

Message  Hector Prompeux le Lun 1 Fév - 19:54

**Hector Prompeux était un élève réservé, mais qui cachait un visage de démon. Pour lui, parler en public s'était plus stressant qu'un simple examen. De sa place à la table, il regardait le professeur Mira qui faisait son discours de bienvenue. Derrière lui se trouvais la table des enseignants. Chacun des enseignants était différend. Un professeur l'intrigua beaucoup. Ce professeur, dont il ignorait le nom et la matière qu'il enseignait, avait une multitude de cicatrices. Il espérait que ce professeur soit plus sympathique qu'il en avait l'air. Le professeur fini son discourt et se fût au tour de Hector de se présenter. Il se leva tranquillement et avança, en traînant les pieds, jusque sur l'estrade. D'une voix craintive, il commença.**

-Bonjour tout le monde. Mon nom est Hector Prompeux. Je viens du Québec. Je suis très intrigué par la magie et j'ai hâte de l'apprendre. Si vous me chercher, je serai probablement à la bibliothèque ou à l'extérieur. Merci.

**Les vingts secondes que Hector passa en avant était suffisantes. Il alla s'asseoir et attendis que les autre élèves se présentes à leur tour.**
avatar
Hector Prompeux
Élève de 1ère année
Élève de 1ère année

Messages : 9
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 21
Localisation : Vivet Doré

Fiche de Sorcier
Âme soeur:
Ami(e)s:
Argent: 5 pièces d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le banquet du début d'année

Message  Gray Fhred le Lun 1 Fév - 20:32

Gray Fhred était assis devant une assiette à en faire baver plusieurs. Toutefois, il n'y touchait pas. L'estomac noué par le stress, il tapochait plutôt du pied en jetant des regards à la ronde. Sa chevelure blanche comme neige trahissait la maladie poulmonaire rare qui le touchait : la tuberculose. Ses cheveux avaient changé vers le pâle quelques jours après le premier diagnostique de sa maladie. Il ne pouvait pas trop faire d'efforts et la plupart le trouvait trop timide. Cependant, ce n'était qu'une image projetée par le mur qu'est son mal incurable. En fait, Gray était plutôt amical et joyeux. Lentement, il le savait, sa maladie allait le tuer. Cependant, il voulait profiter du temps qui lui était accordé en faisant sa passion : la magie.

Gray dirigea son regard bleu ciel vers la table des enseignants. Un seul retint son attention : Seyh Haffigam. Enfin! Il le retrouvrait! Le jeune étudiant échangea un regard suivit d'un sourire montant jusqu'aux oreilles avec le professeur de Divination.

Gray se leva ensuite, après que le premier élève à s'être présenté se soit de nouveau installé sur son siège, et passa deux doigts sur la longue cicatrice de son oeil gauche, tic que plusieurs enseignants reconnurent peut-être. Il s'installa ensuite deva le lutrin et commença.

"Euh...Bonjour. Je suis Gray Fhred et je suis d'origine québécoise. Je suis atteint d'une maladie rare qui affecte mes poumons. Je tousse donc régulièrement. Cependant, je ne suis pas contagieux. Aussi, (il échangea un regard avec Seyh Haffigam) je suis de la même famille que le professeur Haffigam qui est mon oncle. Si vous me cherchez, et bien... Trouvez-moi!"

Gray retourna s'installer avec soulagment sur son siège et passa deux doigts sur sa cicatrice au niveau de l'oeil. Le stress passé, il commença son repas avec enthousiasme.
avatar
Gray Fhred
Élève de 1ère année
Élève de 1ère année

Messages : 1
Date d'inscription : 01/02/2010
Age : 23

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le banquet du début d'année

Message  Simo Recks le Mar 2 Fév - 0:26

Simo était affamé mais il n'osait pas toucher à son assiette pourtant apétissante. Il avait toujours était craintif envers la magie et la boisson qui était apparu dans son verre comme par miracle lui avait presque fait reculer sa chaise. D'ailleurs, un frisson continuel semblait le frapper et un large manteau gris au rebord de fourrure trainait sur le dossier de sa chaise. Il portait aussi une chemise blanche aux boutons bleus qu'il portait pratiquement sept jours sur sept. De plus, il était stressé, se qui lui donnait chaud. Il avait donc déboutonné les deux premiers boutons de sa chemise. Il avait l'air d'un vrai paresseux avec son air fatigué. Simo redoutait le moment où il aurait à parler devant tout le monde. Il avait un accent anglais évident et il n'arrivait pas à le faire disparaître. En effet, né au Québec, mais de parents anglais britanniques, il avait grandi dans deux langues, gardant l'accent maternel. Lorsque son tour vint, il se leva et marcha comme un robot vers l'estrade où il se plaça en avec un sourire mal à l'aise. Il prit ensuite la parole.

-Hello tout le monde. Je m'appele Simo Recks et je suis d'origine britannique. So.. hum... donc...

Simo quitta l'estrade d'un pas rapide, intimidé par les regards qui le suivait. Il s'installa devant la table et attendit que les autres se présentent.
avatar
Simo Recks
Élève de 1ère année
Élève de 1ère année

Messages : 2
Date d'inscription : 02/02/2010

Fiche de Sorcier
Âme soeur:
Ami(e)s:
Argent: 5 pièces d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le banquet du début d'année

Message  Charles Snalyc le Mar 2 Fév - 23:00

** Charles Snalyc était assis sur le siège au bout de la grande table de bois. Les autres élèves semblaient tout aussi excités que lui de commencer les classes. Mais, il le savait, la plupart avait plutôt hâte de manger. Il portait un long manteau brun et, en-dessous, un chandail gris pâle. Il avait sur la tête une drôle de casquette grise et rouge. Trois cicatrices en lignes se formaient sur sa joue. Son tour approchait. Il devra se présenter devant tout le monde mais il était parfaitement à l'aise devant une foule. Son regard se tournait plutôt vers les professeurs. Plusieurs semblaient bien ordinaires. Mais le grand homme à sa droite l'intriguait au plus haut point. C'était un homme sombre qui avait de nombreux tatouages étranges sur le corps. Il se demanda se que ce professeur pouvait bien enseigner, mais il le saura sans doute plus tard. Enfin , vint son tour. Il se leva, pris une gorgée d'eau et s'avança vers l'estrade. **

- Bonjour tout le monde, euh... , je suis, comme vous, un futur élève et je me nomme Charles Snalyc. Oui, c'est un drôle de nom, mais je n'y peux rien. euh... et bien c'est cela... Pour mieux me connaître, il faudra me parler. Je suis très gentil, enfin, c'est ce qu'on dit de moi...

** Il se retourna.**

- Merci à vous professeur de m'avoir accepté à cette école!

** Toute la salle était en silence sauf le garçon qui toussait. Charles retourna s'asseoir à sa place et attendit qu'un autre élève vienne parler à son tour tout en prenant un morceau de pain dans le bol à sa gauche.**
avatar
Charles Snalyc
Élève de 1ère année
Élève de 1ère année

Messages : 4
Date d'inscription : 02/02/2010
Age : 22

Fiche de Sorcier
Âme soeur:
Ami(e)s:
Argent: 5 pièces d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le banquet du début d'année

Message  Carmen Itala le Mer 3 Fév - 5:12

-Dépêche toi ma chérie nous allons être en retard!
-Oui papa, j'arrive! Mais tu n'as pas vu ma jupe, tu sais celle que j'adore avec de la dentelle noire partout.
-Regarde dans ton armoire.


Comme d'habitude je n'avais pas regardé à l'endroit où elle devait être. Je pensais qu'elle devait être au dernier endroit, en bordel, où je l'avais mis. C'est à dire sur mon bureau pour la plupart du temps. Ma chambre était dans un désordre mais dans ce désordre chaque chose avait sa place. Paradoxe typique des pré-adolescents, et adolescents de notre époque. Un adulte arrivant dans notre chambre pense qu'il y a une bombe qui a dû exploser à l'intérieur mais qu'elle était en silencieux car il ne l'a pas entendu tellement cet amoncellement d'affaires est impressionnant à voir. Les robes se disputent la place avec les chemisiers, les cahiers avec les livres. Bien sûr je la rangeais très souvent ma chambre. Mais je ne savais pas pourquoi mes affaires ne tenaient jamais en place et se retrouvaient inexorablement à des endroits où elles n'avaient rien à faire, sûrement poussée là par un sort quelconque. En vérité j'exagérais un peu. Sur le sol il n'y avait que mes sacs et sur mon lit seuls mes peluches étaient installés. Le champ de mines étaient plutôt sur mon bureau et la chaise de celui-ci, enfin bref je vais vous épargner les détails. Ceux-ci pourraient choquer la plupart des personnes.

Sur les conseils de mon père je regardais donc dans mon armoire. Elle était là, sur son cintre, attendant patiemment que je ne l'oublie pas et que je la prenne pour la ranger dans mes valises. Heureusement que je m'étais rendue compte que je ne l'avais pas prise! Mon armoire était un vrai désert à présent. Elle qui renfermait d'habitude de superbes tenues elle paraissaient sans elle tel un corps sans vie. Les vêtements étaient son esprit et son âme, maintenant que je les lui avais enlevés elle n'était plus rien. Une marionnette sans le marionnettiste. Je rabattais la porte de droite pour voir si il n'y avait rien pas d'autres habits présents ici et dont normalement la présence était requise dans ma valise. Il ne restait dans mon temple de ma mode que quelques vieux t-shirts qui devaient rester à tout prix secret. Personne ne devait les découvrir. Je trouvais un accessoire que j'appréciais tout au font d'une étagère de l'armoire. Je le pris et le mis dans mon sac. Il n'était pas bien grand ça ne prenait que peu de place. Et au pire je pouvais le mettre sur la tête. Je regardais une dernière fois tous les coins et recoins de mon armoire pour vérifier si je n'avais réellement rien oublié. Une fois que ce fût fait je la fermais l'esprit un peu plus tranquille.

Il restait une valise sur mon lit au cas où j'aurais encore des affaires, telle que ma jupe pour exemple, qui trainerait et que je voudrais emporter. Je pris mon doudou préféré sur mon lit. Je ne pouvais pas me séparer de lui et je préférais que l'on se moque de moi plutôt que de ne pas l'avoir à proximité de moi. Je vérifiais aussi sous mon lit au cas où il n'y aurait pas quelque chose d'important qui traînerait en dessous, apparemment non! Sur mon bureau presque plus rien ne trainait. Mes affaires principales étaient déjà chargées dans la voiture qui n'attendait plus que moi, mon sac, et ma dernière valise. Les cadres étaient vides pour la plupart des photos qu'ils contenaient habituellement. Mon matériel de maquillage et mes parfums étaient dans une sorte de valise de toilette. Les livres, manuels, parchemins, plumes, encres et tout le matériel scolaire n'étaient plus présents. C'était un bureau fantôme, une chambre bientôt fantôme elle aussi puisque je n'y dormirai plus tous les soirs durant quelques mois, ne revenant que pour les prochaines vacances, et même, ce n'était pas encore sûr. Une dernière vérification, dans les tiroirs, dans l'armoire, sur le bureau, par terre, une dernière vérification pour être certaine que je n'oubliais rien de ma vie ici. Il n'y avait plus rien d'important que je dus prendre. Aussi je m'avançais vers mon lit et fermais ma dernière valise, triste moment que celui-ci. Ce soir je ne serai pas ici. Je dormirai dans un dortoir, dans un nouveau lit, avec de nouvelles personnes, sans mon père. Je fermais mon petit sac de voyage dans lequel il y avait tout ce dont j'avais besoin. Je tirai le rideau sans fermer pour autant le volet. Je pris mon sac et ma valise. J'éteignis la lumière et avant de fermer la porte, je regardais une dernière fois ma chambre. Puis je fermai définitivement la porte.


-Carmen, s'il te plaît, descend ou tu vas manquer le bateau et adieu la scolarité à Vivet et ton avenir dans le monde magique.

Je descendais les marches d'escalier 4 à 4. Inutile de préciser que c'était une façon de parler puisqu'avec une valise aussi petite soit-elle entre les mains il était difficile d'aller vite dans des escaliers surtout comme ceux de ma maison. Mon père m'attendait devant, l'air à la fois en colère, gentil et triste. Le moteur de la voiture était allumée. Le coffre de la voiture ouvert mais près à être refermé sitôt ma dernière valise mise à l'intérieur. Mon père me prit ma valise des mains pour la mettre dedans et le ferma d'un geste vif et ferme. Il me fit signe de monter. Nous avions compter très large et je savais bien que je n'arriverai pas en retard au bateau qui allait m'amener à ma nouvelle école mais mon père était stressé et triste. Sa fille quittait la maison et n'allait pas revenir pour quelque temps. l'endroit allait lui paraître bien vide sans moi. Aussi je ne dis rien pendant le commencement du trajet. Puis la discussion partit sur ce que j'allais vivre dans cette école de magie, que mon père était très fière de moi...

Le temps passa vite, bien trop vite. Et déjà nous arrivâmes au port. Bien sûr c'était un port magique protégé par je ne sais quel sortilège et dont la présence n'était révélée qu'aux sorciers seuls. Déjà une foule de parents et d'enfants se pressaient autour du quai pour pouvoir monter dans le bateau. Mon père et moi prîmes mes affaires et nous nous avançâmes pour que je puisse embarquer. Quand ce fût à mon tour de monter dans le bateau il me dit quelque chose à l'oreille. Quelque chose qui ne regardait que moi et donc que je n'écrirai pas ici. Je vis bien qu'il avait les larmes aux yeux mais il fit semblant que ce n'était pas le cas. Moi je pleurais et n'hésitais pas à le montrer malgré que mes yeux allaient devenir rouges et bouffis ensuite. Mes bagages étaient je ne sais où je n'avais plus sur moi que mon petit sac et j'embarquais. Je me mis sur le pont pour faire un dernier au revoir à mon père. je lui promis en criant que je lui enverrai des nouvelles. Une dernière fois je lu fis signe de la main et le bateau démarra pour se rendre à l'école.

le voyage ne fut pas long. Je m'étais trouvée une place assise et tranquillement j'écoutais de la musique tout en lisant. Je regardais aussi les élèves autour de moi. Il y en avait de tout âge et de tous niveaux. Ils étaient tous plus différents les uns que les autres mais personne n'avait un style aussi étrange que moi. Je réserve la description de ce style pour un peu plus tard. Peu avant d'arriver à l'école on nous dit qu'il était temps que nous mettions nos uniformes et nous le fîmes. Arrivés au port de l'école nous descendîmes et nous rangeâmes selon les niveaux. Je regardais qui étaient les élèves que j'avais pu entrapercevoir sur le pont et qui étaient de mon âge. J'espérais que j'allais pouvoir me faire des amis. On nous conduisit vers l'école puis vers la salle à manger.

Arrivée dans la salle à manger je m'installais. Les niveaux arrivaient par ordre et se mettaient sur la table qui leurs étaient réservées. Une fois que tout le monde fût bien installé le directeur commença son discourt. C'était prévisible et il était plutôt intéressant. le directeur Mira avait l'air d'être quelqu'un de gentil mais qui pouvait être assez sévère quand il fallait. Une fois qu'il eut fini c'était aux élèves d'aller se présenter, enfin ceux de notre niveau. Ils avaient tous l'air d'avoir peur. Moi je n'avais aucunement peur, les autres élèves ne m'impressionnaient pas, mais je n'avais pas envie d'y aller en premier. Aussi quand je remarquais que seul trois garçons y étaient allés, je me dis qu'il fallait peut-être bouger les filles et que me voyant passer elles feraient de même. Aussi je m'avançais pour me présenter.


-Bonjour, je m'appelle Carmen Itala. Je suis réellement ravie d'être ici. Je suis très curieuse et j'ai hâte d'apprendre ce que les professeurs voudront bien m'enseigner. Je n'ai rien de bien particulier sinon à dire. Merci de m'avoir écouté.


Et je me rassis, attendant que les présentations se terminent.


[Terminé]


Dernière édition par Carmen Itala le Sam 6 Fév - 13:30, édité 2 fois
avatar
Carmen Itala
Élève de 1ère année
Élève de 1ère année

Messages : 2
Date d'inscription : 03/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le banquet du début d'année

Message  Ryan Flyers le Sam 6 Fév - 11:57

**Ryan venait de terminer un voyage d'un longueur à n'en plus finir. Premièrement, il avait prit l'avion à Vancouver, en Colombie-Britannique, jusqu'à Montréal. Un vol d'une durée de six heures. Il n'était pas vraiment habitué aux transports des Sans-Magies et ce vol l'avait quelque peu traumatisé. Les télévisions, les gens étranges discutant au téléphone, etc. Comme il avait grandi dans une famille entièrement sorcière, il n'avait pas souvent sortie de sa petite communauté sorcière non loin de Vancouver. Une fois à Montréal, il a prit un taxi qui l'a conduit jusqu'au port. Le port était magnifique, mais regorgeant de Sans-Magies dégoûtants. Il a donc dû attendre un peu avant de pénétrer dans l'aire protégée pour les sorciers. Un petit bateau de bois l'attendait. Il a monté dessus en scrutant du regard les autres futurs élèves qui le regardaient. 6 heures supplémentaires pour se rendre jusqu'à l'île de Vivet Doré. L'endroit était FAN-TAS-TI-QUE ! Luxuriant et féérique. Le groupe et moi remontons le chemin jusqu'au château, en passant par le village, puis nous prirenr place dans la salle à manger, un endroit bondé de monde. Le directeur, Érick Mira, fit un discours un peu long, mais tout de même intéressant. Ma compréhension du français étant excellente, je n'eut aucun problème à tout comprendre. Mes parents étaient des Québécois de longue date donc il n'y eut aucun problème...

Le directeur nomma mon nom. C'était à moi de me rendre à l'avant et de prendre la parole.**


- Bonjour.......... Je suis Ryan Flyers. Je viens de Vancouver, en Colombie-Britannique, mais mes parents sont Québécois, donc ne vous demandez pas ce que j'aurais bien pu faire à mon accent.... Bonne année !

**Ryan retourna s'asseoir et écouta mangea de la nourriture exquise ! Une bonne année s'annonçait à lui !**
avatar
Ryan Flyers
Élève de 1ère année
Élève de 1ère année

Messages : 34
Date d'inscription : 06/02/2010

Fiche de Sorcier
Âme soeur:
Ami(e)s:
Argent: 24 pièces d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le banquet du début d'année

Message  Alexandre Tremblay le Dim 7 Fév - 10:24

**6 heures... Il était temps de partir vers Montréal. La maison d'Alexandre n'avait beau qu'être que sur la rive sud de l'île mais la métropole qu'est Montréal attirait une foule d'automobile, surtout pour le travail. Donc avec le trafic, Alexandre partit vers l'île. Ses parents ne pratiquaient pas la magie, sa mère l'ayant renier et son père étant un sans-magie. Qu'il aurait aimé aller plus vite, Il avait tellement hâte d'arriver à ce lieu que l'on décrivait féérique. Il s'imaginait déjà la montagne, le lac, la forêt,... Une fois au port, il se dirigea vers la zone d'embarquement pour Vivet Doré, en oubliant persque de saluer ses parents. Il donna ses billets à un monsieur étrange une fois passer la porte magique. Le bateau partit alors que ses passagers étaient plein d'excitation. Le bateau arriva plusieurs heures après. Alexandre débarqua et vit le paysage comme il s'imaginait: tout simplement féérique. Il se dirigea vers le château et alla porter ses affaires dans le dortoir des premières années. L'univers de la magie l'impressionnait. Il n'avait pas de choc comme la plupart des sans-magies voyant un univers magique. Il se dirigea ensuite avec les autres élèves dans la salle à manger. Le directeur fit un discour long. Ensuite, des élèves commencèrent à aller en avant et à se présenter. Il reconnu juste avant lui son ami Ryan qu'il avait rencontré dans le bateau. Alexandre se fit appeler et alla en avant**

-Bonjour, dit il timidement. Je me nomme Alexandre Tremblay et je viens de la rive sud de Montréal.

**Sur ce, il alla s'assoir à sa table et commença à manger en écoutant les autres élèves se présenter**
avatar
Alexandre Tremblay
Élève de 1ère année
Élève de 1ère année

Messages : 7
Date d'inscription : 07/02/2010

Fiche de Sorcier
Âme soeur:
Ami(e)s:
Argent: 24 pièces d'or

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le banquet du début d'année

Message  Instuite Kanneban le Ven 26 Fév - 11:01

Instuite regarda affectueusement cette robe, en dentelle, noir au quel elle tenait tant. Elle fit une drôle de moue : Oui elle l’emporterait avec elle, pour allait dans sa nouvelle école. Elle avait appris très récemment par une lettre (Sans doute sa maison était bien trop enfoncé dans la montagne, pour quelqu’un viennent directement l’avertir.), qu’elle était une sorcière. Formidable, et étonnant sentiment qu’il l’envahit lors que da sa lecture. Elle, la petite Instuite insignifiante, sorcière. Elle sentit une vague de chaleur du plus profond d’elle et elle enlaça son grand père très fort en s‘autorisant une petite larme de joie. Elle ne pût dire mot, et le laissa donc lire lui aussi la lettre. Elle vit alors dans ces yeux combien il était fière d’elle…

Voila comment elle en était venue avec ce sourire qu’elle garda tout le temps depuis, à décider si elle prenait sa robe. Elle avait hésitée, elle avait peur de l’abimé mais on lui avait dit que la bas il y avait un bal, et tout d’un coup elle se mit à rêver de cette école, à Vivet Doré… Elle virevoltait en tenant sa robe comme un jeune homme et fredonnait une douce mélodie en rêvant d’avoir un beau prince charmant en sa compagnie… Elle tomba nez à nez avec son grand père qui sans même lui dire, lui ordonnait de se dépêcher. Elle rangea soigneusement sa robe dans sa valise, en silence, quelque peu honteuse et ferma sa valise. Elle partit en courant, pour ne pas être en retard, dehors pour aller dire au revoir à quelques amis du village. Elle remonta sa côte avec beaucoup d’émotion pour la dernière fois, et partit avec son grand père, sa valise, ses émotions à la gare, direction Vivet Doré.

Elle avait enfin trouvé sa place. 276. Elle s’assit et fit un bonjour souriant et la personne presque endormi en face d’elle. Elle prenait d’abord un train moldu (Nouveau terme qu’elle avait appris récemment : Cela voulait dire personnes sans Magie ou objet venant de personnes sans Magie, comme par exemple la pour le train.), pour rejoindre le train qui la mènerait à Vivet Doré. D’après ce qu’elle avait entendu, il y avait plusieurs moyens de s’y rendre : Trains, avions, bateaux… Pour elle le plus pratique, et le plus proche était le train. Elle sortit un carnet de dessin et griffonna quelques petits croquis en repensant aux adieux avec son Grand-père. Il avait était bref, ils ne se montraient pas trop d’amour mais leurs esprits eux avait poussé un horrible rugissement silencieux en voyant la séparation s‘approchant très près. Ils s’étaient enlacés, et elle avait versé une longue larme qui appelait au secours, et elle regarda son grand-père. Il émit son petit rire frais qu’elle aimait tant et il ramassa sa larme en lui disant :

« -Je trouve que tu pleures beaucoup trop, en ce moment… Va, rappelle-toi…

Et d’une seule voix, ils annoncèrent telle une prophétie :

- La fille n’était plus une fille. C’était un oiseau. Prêt à l’envol. »

Elle prit une dernière fois cette main si vielle qu’elle aimait tant et partit dans un souffle se fondant dans la masse.


Sans le vouloir elle griffonna un portrait de son portrait et décida qu’elle avait eu sa dose d’émotion pour la journée et s‘arrêta pour faire un petit somme.



***


Elle s‘assit a côté d’une jeune fille qui, par le hasard qui se permet tout, était habillé aussi étrangement qu’elle : Si ce n’est pas dans le même style… Elle n’aimait pas trop utilisée ce mot mais il n’y avait que celui pour désigner comment ces deux jeunes filles s’habillait. Elle lança un bonjour amicale à la jeune fille, mais sa vois fût effacé par celle du Directeur qui commençait son discours de chaque début d’année. Elle écouta attentivement, et a la suite du discours de la première fille, sa voisine de table, elle entendit son nom évoquer par le Directeur. Elle avait toujours était très a l’aise pour discuter, se faire des amis, faire des discours, mettre de l’ambiance… Mais très peu la connaissait vraiment, la résidait la puisse d’Instuite.

Elle se leva et marcha gracieusement vers l’estrade. Elle prit et place et prononça d’une voix forte :

-Instuite Kanneban, première année a Vivet Doré. Je n’ai pas autant de choses à raconter que mes camarades, elle émit un petit rire. Et mon discours ne va pas sortir de l’ordinaire : Alors je souhaite simplement a tout le monde une bonne année, et de bien s’amuser : Car la vie est courte, et il est important de s’en souvenir.


Elle partit s’asseoir à sa place, satisfaite de sa prestation, et vit enfin que sa voisine l’avait remarquée. Elle fit un sourire charmeur et commença enfin à prêter attention aux superbes plats présentaient devant eux. Elle écouta tout de même avec grand attention le reste des présentations des élèves, pour commençait à cerner qui serait ses amis et qui serait ses ennemis, avant de s’intéressait véritablement à son assiette.
avatar
Instuite Kanneban

Messages : 1
Date d'inscription : 23/02/2010

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le banquet du début d'année

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum